arrière
,

La Dolce Vita

« Sortie du bar très euphorique, Sylvia (Anita Ekberg) commence à se promener dans les rues de Rome, suivie par Marcello et lorsqu’elle voit la fontaine de Trevi elle y plonge et commence à danser ». C’est la scène la plus célèbre du film La Dolce Vita de Fellini, qui représente parfaitement l’esprit de la ville dans les années soixante. La Rome des années soixante est la ville du luxe effréné, des acteurs célèbres, des films d’auteur et des fêtes gigantesques.

Nous vous proposons un tour au cœur de la Dolce Vita romaine, de l’incontournable fontaine de Trevi, symbole de cette époque, aux vestiges de l’ancienne dolce vita, celle des scandales des papes et des anciens aristocrates. La famille Pamphili est le symbole de la Rome du XVIIe siècle, au cœur des plus grands scandales du monde, qui contrôlait de son palais historique ses affaires louches, comme celles d’Olimpia Maidalchini, qui offrait aux cardinaux et aux aristocrates les courtisanes les plus belles de Rome. Le Panthéon, la plus vieille église chrétienne de la ville, est le seul monument qui, depuis l’an 118 apr. J-C, veille encore sur les scandales de la ville éternelle, en se bouchant les oreilles.